Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

Remarquable monolithe de grès de 9 mètres de haut dressé sur la crête du Spillberg.

Remarquable monolithe de grès de 9 mètres de haut dressé sur la crête du Spillberg.

En ce samedi 9 février 2013, la neige fraîchement tombée sur les Vosges et le soleil radieux, réussirent à me motiver pour une randonnée dans la région de Saverne. Je décidai, de me mettre à la recherche de la Spill, dans le secteur de l'Ochsenstein et du Billenbaum, au-dessus de Reinhardtsmunster. C'est d'ailleurs, de cet endroit que je démarrai mon circuit.N'ayant pas emporté de carte, en suivant mon instinct, je pris direction le sommet de la colline qui n'était autre que le Spillberg, et suivi la ligne de crête pendant une vingtaine de minutes. La vue de cette tour dressée sur la crête, et inondée de soleil, était magnifique. Je me souvins même avoir envoyé un message à mon ami Claude, tellement cet endroit me fascinait. Haut d'une dizaine de mètres, ce monolythe de grès fait l'objet de bien belles légendes. En effet, selon la mythologie paÏenne celte (germanique), nous nous trouvons dans le pays de Wotan, principal dieu, ( associé au Wuestenberg, tout proche) et la Spill représenterait le rouet de Fréa (ou Frigg, déesse, femme de Wotan) la grande fileuse, devenu Dame Berchta, dans la tradition alsacienne. D'après une autre légende, ce menhir naturel aurait été placé là par les fées!!! Selon Adolphe Landspurg dans son livre: "Hauts Lieux d' Energie" , la Spill aurait pu servir, de lieu de culte à la déesse Frigg (Frau), aux anciens germains qui occupaient les lieux.

En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.
En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.

En cheminant vers le sommet du Spillberg, un petit coup d'oeil en contrebas, permet de découvrir le château de l'Ochsenstein sur son imposant rocher. Cette ruine, tout comme le Wuestenberg, fera l'objet d'un autre post.

Après être resté de longs moments à observer et à photographier la Spill, je pris le chemin du retour, direction la maison forestière du Haberacker et le Billenbaum.

Cet endroit, m'a tellement impressionné que je décidai d'y revenir le lendemain en famille, et de pousser jusqu'au sommet du Geisfels tout proche. Ce sommet selon la mythologie germanique, serait dédié à la chèvre Heidrun (Geis...) qui donne son lait immortel aux guerriers qui s'abritent sous le bouclier portant l'animal sacré (allusion à la grotte du Geisfels???) (Source : Guy Trendel). Du haut du Geisfels, (excepté les affreux pylônes électriques qui dénaturent les lieux) la vue est splendide, et notamment vers le rocher en forme de bâteau du Dabo.

Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.
Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.

Une tête sculptée dans le tronc d'un pin, nous contemple au sommet du Geisfels. Le soleil couchant sublime encore d'avantage le rocher du Dabo.

Mais revenons à notre Spill, objet de ma randonnée du jour.

Ce magnifique monolithe, assimilable à une tour carrée d'environ 3 mètres sur 3, est constitué de grès des Vosges et de conglomérat (galets) qui se sont formés au Trias (début de l'ère secondaire. Env: - 200MA) grâce aux sables provenant de la destruction des massifs granitiques de l'ère primaire (chaîne hercynienne). L'érosion éolienne et atmosphérique use le grès en rongeant d'avantage les couches plus tendres (grès) et conserve la couche de conglomérat plus résistante qui protège la montagne sous-jacente.

Cette roche dure et poreuse, forme un terrain siliceux qui favorise une végétation riche telle les genêts, la bruyère, les fougères, les digitales, les pins et les châtaigniers.

Mais avant tout, elle est propice à la pratique de l'escalade. Et c'est tout naturellement que je continue mon récit par une sortie escalade à l'initiative d'un couple d'amis grimpeurs, qui m'y ont emmené le jour de mon anniversaire en juin 2013. Si la Spill est géologiquement remarquable, elle ne propose que peu de voies aux grimpeurs. Toutefois, 8 voies sont équipées (Claude Bastian), allant du 5a au 6b (selon le Topo de 2009). La descente étant assurée par un anneau de rappel au sommet.

Ce jour-là, nous avons évolué sur les voies suivantes (cotations selon Topo de 2009) :

- La normale 5a

- Matins chauds 5b

- Le dièdre 5c

Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)
Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)
Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)
Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)
Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)
Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)

Je compare ce monolithe à "une bougie de gâteau d'anniversaire", que m'ont offert là mes amis ;-)

La surprise au sommet de la Spill est de taille. Une vue magnifique et un petit boudha qui savoure la tranquillité des lieux et qui veille sur un livre d'or renseigné par les grimpeurs montés au sommet.
La surprise au sommet de la Spill est de taille. Une vue magnifique et un petit boudha qui savoure la tranquillité des lieux et qui veille sur un livre d'or renseigné par les grimpeurs montés au sommet.

La surprise au sommet de la Spill est de taille. Une vue magnifique et un petit boudha qui savoure la tranquillité des lieux et qui veille sur un livre d'or renseigné par les grimpeurs montés au sommet.

Carte IGN : 3715OT SAVERNE/SARREBOURG/ROCHER DE DABO

Published by Phil Troesch - - Escalade, Site remarquable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Passion  Escalade et Montagne

La passion de la montagne tout simplement.

Hébergé par Overblog