Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

Crampons et piolets, quoi de plus insolite pour monter au Schneeberg!!

Crampons et piolets, quoi de plus insolite pour monter au Schneeberg!!

Lorsque Laurent m'a proposé de les accompagner pour cette sortie des plus originales, je n'ai pas hésité une seconde.

"Gravir" le Schneeberg, en hors piste, je ne l'aurai pas imaginé avant ce mois de mars 2015.

Partis de la Schneematt, nous atteignons rapidement les fermes du Schneeberg et nous dirigeons vers le Col par le raide sentier balisé Croix Jaune. Sur les pentes ombragées, exposées au N-E, autour de 800 mètres d'altitude, la neige persiste. Grâce à la fraîcheur matinale, celle-ci est encore gelée. Par un chemin forestier en contrebas, nous rejoignons la base de notre objectif du jour :

                                             Le couloir du Schneeberg.  

 

Vue depuis la base du couloir, vers la crête du Schneeberg..

Vue depuis la base du couloir, vers la crête du Schneeberg..

Un peu d'histoire :

Le couloir du Schneeberg est le résultat d'un glissement de terrain survenu il y a plus de 10 ans.

En effet, les fortes pluies du 13 janvier 2004, auxquelles s'est rajoutée la fonte rapide des neiges ont provoqué une sursaturation en eau des couches de terre superficielles au dessus de la couche de grès, sur des pentes de près de 50°. Sous l'effet de la gravité, la zone s'est déstabilisée et a glissé sur plus de 200m en contrebas, pour s'arrêter sur un chemin forestier.

Par la force de l'éboulement, de nombreux arbres et blocs rocheux ont dévalé la pente. Sur la base du chemin forestier, une accumulation épaisse de près de 5 mètres se forma.

Ce glissement de terrain généra un couloir de près de 50 mètres de large et d'une profondeur de près de 2 mètres. Au total, ce sont près de 18 000 m3 de sable, de terre et de rochers qui dévalèrent la pente. En aval de l'amas rocheux, un torrent de boue ravina le sol du sous-bois en direction de Wangenbourg. 

Nous démarrons l'ascension en s'aidant de nos bâtons de marche.

Nous démarrons l'ascension en s'aidant de nos bâtons de marche.

Un premier coup d'oeil derrière nous, pour découvrir les conséquences du glissement de terrain.

Un premier coup d'oeil derrière nous, pour découvrir les conséquences du glissement de terrain.

Nous approchons de la zone d'arrachement.

Nous approchons de la zone d'arrachement.

Mes compagnons du jour.

Mes compagnons du jour.

Impressionnant, tous ces arbres qui ont été déracinés et charriés par cet éboulement....

Impressionnant, tous ces arbres qui ont été déracinés et charriés par cet éboulement....

La pente s'accentue et nous cheminons dans un champ de blocs rocheux.

La pente s'accentue et nous cheminons dans un champ de blocs rocheux.

Au dessus des cimes des arbres, une belle fenêtre s'ouvre sur Wangenbourg.

Au dessus des cimes des arbres, une belle fenêtre s'ouvre sur Wangenbourg.

Au delà de la zone d'arrachement, la pente approche les 50°. Nous chaussons nos crampons.

Au delà de la zone d'arrachement, la pente approche les 50°. Nous chaussons nos crampons.

Petit coup de mains pour Sébastien.

Petit coup de mains pour Sébastien.

Crampons aux pieds, nous reprenons notre progression.

Crampons aux pieds, nous reprenons notre progression.

Et c'est reparti à l'assaut de la crête sommitale.

Et c'est reparti à l'assaut de la crête sommitale.

Doris, à l'aise dans son élément.

Doris, à l'aise dans son élément.

La sérénité et l'assurance de Laurent!!

La sérénité et l'assurance de Laurent!!

Dans les passages plus délicats, nous avons recours à nos cordes.

Dans les passages plus délicats, nous avons recours à nos cordes.

La sortie est proche.

La sortie est proche.

Vers 900 mètres, la couche de neige est plus importante.

Vers 900 mètres, la couche de neige est plus importante.

Un apprenti montagnard!!!!

Un apprenti montagnard!!!!

Aperçu du couloir depuis la crête.

Aperçu du couloir depuis la crête.

Magnifique vue sur Wangenbourg et le Tannenwald, au centre.

Magnifique vue sur Wangenbourg et le Tannenwald, au centre.

Une petite pause est la bienvenue.

Une petite pause est la bienvenue.

Passage obligatoire par le sommet du Schneeberg à 961 mètres et sa pierre branlante, le Lottelfels.

Passage obligatoire par le sommet du Schneeberg à 961 mètres et sa pierre branlante, le Lottelfels.

Superbe mais surtout enrichissante sortie, que j'ai pu vivre avec Doris, Sébastien et Laurent. Un grand " MERCI" à eux, pour cette séance d'initiation.

Ce fut une première pour moi, de pouvoir évoluer en montagne avec crampons et piolet. Ce qui est d'autant plus remarquable, c'est que cela s'est déroulé au Schneeberg, destination privilégiée de mes randonnées hivernales.

Carte IGN Top 25 : Saverne / Sarrebourg / Rocher de Dabo

Philippe 

25/10/2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Passion  Escalade et Montagne

La passion de la montagne tout simplement.

Hébergé par Overblog