Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

Une randonnée à raquettes entre le Bolberg et le lac de Thoune.

Une randonnée à raquettes entre le Bolberg et le lac de Thoune.

Dimanche 15 janvier 2017, 6h45, c'est le réveil dans le dortoir du chalet de la Bohlhuette. La nuit a été bénéfique, j'ai bien dormi et n'ai entendu que très peu de ronflements....

Les opérations courantes ( toilettes, petit-déjeuner, transfert des affaires, ménage...) sont rapidement expédiées, et c'est le départ vers une nouvelle course organisée par Laurent.

Seule l'affaire des guêtres, nous retardera quelque peu. Une disparation inquiétante... Rapidement les meilleurs limiers de Cairns se mettent à l'ouvrage, élucidant cette incroyable énigme. Les guêtres déplacés retrouvent finalement leur propriétaire et nous nous mettons en route. 

Direction le Bolberg, petit sommet arrondi, situé au dessus de Bolsiten, et qui culmine à 1800 mètres.  

Nous empruntons la trace laissée la veille jusqu'au Teuftal, et gagnons ainsi un précieux temps.

Les chutes de neige ont cessées durant la nuit, et le ciel semble nous accorder un peu de répit.  

Au fil de l'ascension, nous progresserons dans une neige poudreuse dont la couche atteindra plus d'un mètre au sommet. Les paysages auxquels nous auront droit, sont absolument magnifiques.

En route, suivons notre guide : 

 

 

Départ du chalet (Bohlhuette) vers 8h45.

Départ du chalet (Bohlhuette) vers 8h45.

Sécurité oblige, l'incontournable test des DVA.

Sécurité oblige, l'incontournable test des DVA.

Au dessus du Guggihürli, se ciel semble s'éclaircir, c'est bon signe.

Au dessus du Guggihürli, se ciel semble s'éclaircir, c'est bon signe.

J'adore ces authentiques chalets qui font de Bolsiten un pittoresque village de montagne. Notre trace du samedi passe au milieu.

J'adore ces authentiques chalets qui font de Bolsiten un pittoresque village de montagne. Notre trace du samedi passe au milieu.

Un premier coup d'œil derrière nous, et nous découvrons la vallée avec le lac de Thoune, situé à l'ouest d' Interlaken. Vue cachée par les chutes de neige le jour précédent.

Un premier coup d'œil derrière nous, et nous découvrons la vallée avec le lac de Thoune, situé à l'ouest d' Interlaken. Vue cachée par les chutes de neige le jour précédent.

Les pentes du Guggihürli sont dégagées, et on peut apercevoir les pistes de ski et les remontées.

Les pentes du Guggihürli sont dégagées, et on peut apercevoir les pistes de ski et les remontées.

Mais revenons dans le vif du sujet, il y a plus de 700 m de D+ à gravir. Et comme la veille, ça démarre fort.

Mais revenons dans le vif du sujet, il y a plus de 700 m de D+ à gravir. Et comme la veille, ça démarre fort.

Nous gagnons en hauteur, et toujours cette superbe vue dans la vallée.

Nous gagnons en hauteur, et toujours cette superbe vue dans la vallée.

Bonne idée que d'être repassés par la même trace. Le samedi, nous avions raté ces superbes paysages.

Bonne idée que d'être repassés par la même trace. Le samedi, nous avions raté ces superbes paysages.

Laurent, en bon coach paritaire, remet les filles aux commandes....

Laurent, en bon coach paritaire, remet les filles aux commandes....

Et, une fois de plus, nous sommes bluffés par leur endurance!!!!!! Nous progressons rapidement et soudain,

Et, une fois de plus, nous sommes bluffés par leur endurance!!!!!! Nous progressons rapidement et soudain,

un magnifique ciel bleu se dessine au dessus des cimes des arbres.

un magnifique ciel bleu se dessine au dessus des cimes des arbres.

Plus motivées que jamais, les filles accélèrent la cadence,

Plus motivées que jamais, les filles accélèrent la cadence,

Et nous arrivons à la ferme d'altitude au Teuftal (1520 m).

Et nous arrivons à la ferme d'altitude au Teuftal (1520 m).

Une pause bien méritée. Au dessus de la ferme se situe le sommet du Bolberg à 1800 mètres d'altitude.

Une pause bien méritée. Au dessus de la ferme se situe le sommet du Bolberg à 1800 mètres d'altitude.

C'est une nouvelle course qui commence, il nous reste encore plus de 300 mètres de dénivelé à gravir.

C'est une nouvelle course qui commence, il nous reste encore plus de 300 mètres de dénivelé à gravir.

Cette fois, la trace est inexistante, avec la superbe poudreuse tombée durant la nuit, la tâche est plus ardue.

Cette fois, la trace est inexistante, avec la superbe poudreuse tombée durant la nuit, la tâche est plus ardue.

Mais quel plaisir que d'évoluer dans ces paysages grandioses sur ce soyeux manteau blanc!!!!!

Mais quel plaisir que d'évoluer dans ces paysages grandioses sur ce soyeux manteau blanc!!!!!

Un coup d'œil en contre-bas, et nous découvrons l'impressionnante trace laissée dans la neige.
Un coup d'œil en contre-bas, et nous découvrons l'impressionnante trace laissée dans la neige.
Un coup d'œil en contre-bas, et nous découvrons l'impressionnante trace laissée dans la neige.

Un coup d'œil en contre-bas, et nous découvrons l'impressionnante trace laissée dans la neige.

La photo de Laurent permet de se donner une idée de la pente.

La photo de Laurent permet de se donner une idée de la pente.

La réalisation de la trace demande beaucoup d'énergie dans ces parties raides. Nous nous relayons fréquemment. C'est à mon tour de m'y coller.
La réalisation de la trace demande beaucoup d'énergie dans ces parties raides. Nous nous relayons fréquemment. C'est à mon tour de m'y coller.
La réalisation de la trace demande beaucoup d'énergie dans ces parties raides. Nous nous relayons fréquemment. C'est à mon tour de m'y coller.

La réalisation de la trace demande beaucoup d'énergie dans ces parties raides. Nous nous relayons fréquemment. C'est à mon tour de m'y coller.

Et enfin, nous débouchons sur cette belle crête,

Et enfin, nous débouchons sur cette belle crête,

qui nous mènera au point culminant de notre sortie.

qui nous mènera au point culminant de notre sortie.

Derrière nous, au-dessus des sapins, quelques sommets essayent timidement de se défaire des nuages. Nous n'arriverons pas à les reconnaître !!

Derrière nous, au-dessus des sapins, quelques sommets essayent timidement de se défaire des nuages. Nous n'arriverons pas à les reconnaître !!

Un coup d'oeil par-dessus nos épaules et nous admirons l'arête qui nous mène au Bolberg. Plus que quelques mètres et nous touchons au but.

Un coup d'oeil par-dessus nos épaules et nous admirons l'arête qui nous mène au Bolberg. Plus que quelques mètres et nous touchons au but.

Après un peu plus de 3 heures de marche, nous sommes au sommet du Bolberg, à 1800 mètres. Le vent accentue la sensation de froid, et nous décidons d'entamer la descente pour trouver un abri pour y casser la croute.

Après un peu plus de 3 heures de marche, nous sommes au sommet du Bolberg, à 1800 mètres. Le vent accentue la sensation de froid, et nous décidons d'entamer la descente pour trouver un abri pour y casser la croute.

Le vent souffle fort et devient vraiment désagréable, nous pressons le pas pour nous mettre à l'abri au plus vite. Cette ferme d'altitude devrait faire l'affaire.

Le vent souffle fort et devient vraiment désagréable, nous pressons le pas pour nous mettre à l'abri au plus vite. Cette ferme d'altitude devrait faire l'affaire.

Nous y trouverons un petit appentis, trop petit pour accueillir tout le monde, et qui ne protège pas tant que ça!!!  Au bout de quelques minutes, nos mains sont "gelées", nous poursuivons notre retour vers la vallée.
Nous y trouverons un petit appentis, trop petit pour accueillir tout le monde, et qui ne protège pas tant que ça!!!  Au bout de quelques minutes, nos mains sont "gelées", nous poursuivons notre retour vers la vallée.

Nous y trouverons un petit appentis, trop petit pour accueillir tout le monde, et qui ne protège pas tant que ça!!! Au bout de quelques minutes, nos mains sont "gelées", nous poursuivons notre retour vers la vallée.

Le passage sur les crêtes malgré le vent et le froid, nous offrira de magnifiques vues sur les massifs environnants,

Le passage sur les crêtes malgré le vent et le froid, nous offrira de magnifiques vues sur les massifs environnants,

 cette superbe vue plongeante sur le lac de Thoune,

cette superbe vue plongeante sur le lac de Thoune,

et cet aperçu du  Bolberg.

et cet aperçu du Bolberg.

En poursuivant notre chemin, je reprends une idée de Jean-Marc, pour visualiser la hauteur de la couche de neige.

En poursuivant notre chemin, je reprends une idée de Jean-Marc, pour visualiser la hauteur de la couche de neige.

Nous atteignons à nouveau la limite des arbres, et évoluons sur un versant abrité du vent. Les conditions sont bien plus agréables et nous profitons pleinement de cette excellente neige.

Nous atteignons à nouveau la limite des arbres, et évoluons sur un versant abrité du vent. Les conditions sont bien plus agréables et nous profitons pleinement de cette excellente neige.

Un peu plus loin, j'assiste à une incroyable scène, un atelier tricot en pleine sortie raquettes!!!!

Un peu plus loin, j'assiste à une incroyable scène, un atelier tricot en pleine sortie raquettes!!!!

Plus besoin de trace, chacun laisse libre cours à son imagination...

Plus besoin de trace, chacun laisse libre cours à son imagination...

Vue sur le Augstmatthorn (2137m) qui surplombe le lac de Brienne sur son versant sud.

Vue sur le Augstmatthorn (2137m) qui surplombe le lac de Brienne sur son versant sud.

Et toujours ces vues imprenables sur le lac de Thoune, qui me fascine tellement. Avec ses couleurs froides, je lui trouve un aspect mystérieux.

Et toujours ces vues imprenables sur le lac de Thoune, qui me fascine tellement. Avec ses couleurs froides, je lui trouve un aspect mystérieux.

Nous débouchons au-dessus de Bolsiten, et j'en profite pour admirer ce paisible chalet, délicatement inondé par le soleil.

Nous débouchons au-dessus de Bolsiten, et j'en profite pour admirer ce paisible chalet, délicatement inondé par le soleil.

La longue descente se poursuit avec toujours le lac en ligne de mire.

La longue descente se poursuit avec toujours le lac en ligne de mire.

Dans les parties plus raides, la machine s'emballe. Que du bonheur!!!

Dans les parties plus raides, la machine s'emballe. Que du bonheur!!!

Encore un dernier effort et nous arrivons à proximité du parking.

Encore un dernier effort et nous arrivons à proximité du parking.

Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!
Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!
Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!
Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!
Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!

Tout n'aurait pas été parfait sans ces quelques acrobaties de Laeticia et Laurent. Quel bouquet final !!!

Deux superbes randonnées à raquettes au départ de Bolsiten.

Le risque d'avalanche classé en niveau 3 ( marqué), nous a contraint de délaisser le Guggihürli au profit du secteur du Teuftal et du Bolberg. Ce choix de Laurent s'est avéré judicieux, il nous a permis de gagner un temps non négligeable, en suivant les traces du samedi, et surtout de respecter notre timing.

De vraies conditions hivernales, de la neige poudreuse à volonté, un froid sec et intense, des paysages magnifiques, un groupe de passionnés de la montagne, un superbe refuge, un chef de course au top et une parfaite ambiance, autant d'ingrédients pour un week-end réussi. 

Philippe 24/01/2017.

Quelques chiffres :

- Longueur du circuit : 8 km

- Dénivelé positif (D+) : 750m

- Altitude de départ : 1109m

- Altitude max : 1800m

- Durée de marche : 5h00

 

Tracé du circuit du 15/01/2017.

Tracé du circuit du 15/01/2017.

Published by Phil Troesch - - Cairns67, Raquettes, Alpes Suisses

commentaires

Gypaète Barbu 26/01/2017 09:11

Bravo Philippe pour la forme, le fond et le plaisir que procure ton récit.
Laurent et Philippe, quelle équipe !

Phil 26/01/2017 21:09

J'en connais des barbus, mais pas des gypaète ;-)
Tout le mérite revient à Laurent. L'organisation, le choix des tracés, la réservation du refuge......, c'est lui...

Cat 25/01/2017 22:22

Salut Philippe,
Merci pour ce beau récit qui permet à ceux ,qui ont du rester au chaud, de partager un peu avec vous!

Phil 26/01/2017 21:05

Merci Cat,
Vous serez à nouveau des nôtres à la prochaine sortie raquettes en 2018.

Passion  Escalade et Montagne

La passion de la montagne tout simplement.

Hébergé par Overblog