Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

Ceux qui suivent régulièrement mes articles auront compris que j'affectionne tout particulièrement le massif du Schneeberg.

Cette fois-ci encore, il sera question d'une escapade sur les sommets de la Suisse d'Alsace.

Ce qui devait être une sortie "Brame du cerf" se transforma en une superbe découverte du massif lors d'un lever de soleil.

C'est durant une fin de nuit noire, sans nuage et sans moindre éclat de lune, que nous nous sommes rendus au Lottelfels (961m) pour espérer entendre bramer le Roi de la forêt.

Sur place dès 5h45, installés sur la plateforme sommitale du Schneeberg, nous en profitons pour observer les nombreuses étoiles qui scintillent au firmament.

Sur les crêtes le vent soufflait fort, et faisait frémir les feuilles des arbres. La plainte continue d'Eole, nous masque certainement bien des sons, et certainement de lointains beuglement de ce cervidés. 

Les minutes passent, rien!!!! Absolument aucun cerf ne se fait entendre. 

Au loin, vers l'Est, les premières timides lumières apparaissent. D'abord, blanchâtre, puis orangées et des teintes plus jaunes. Nous restons encore quelques minutes sur place pour profiter du spectacle et décidons de rejoindre au plus vite la crête dénudée du  Baerenberg (967m) pour assister au lever du soleil.

Seuls sur les cimes... ou presque, si ce n'est un trailer tout aussi matinal que nous, puis plus âme qui vive avant de longues heures.

Que du bonheur, lorsque les premiers rayons de soleil vous caressent et vous effleurent.

La suite sera tout aussi excitante puisque nous aurons la chance de voir un premier cerf détaler à notre approche. Une puissance extraordinaire pour cet impressionnant animal qui disparut aussi vite que l'éclair dans les sous-bois.

Après un long passage en hors piste, de lointains cris, rauques, plaintifs, nous fîmes nous mettre sur nos gardes. Et notre curiosité et persévérance furent une nouvelle fois récompensée avec le passage au galop d'un jeune cerf à une dizaine de mètres devant nous. 

Après un rapide passage à l'Urstein (946m), notre randonnée se poursuivit sur les pentes de l'Eichkopf, tout proche puis en direction de la vallée du Nideck.

Ce que j'aime avant tout dans le massif du Schneeberg, ce sont les découvertes que l'on peut y faire, sortie après sortie. 

Cette foi-ci, ce fût une tourbière, envahit par de peu exigeants bouleaux, à l'aise sur les couches de sphaignes, qui retint notre attention.

Il ne manque plus que les champignons pour parfaire notre randonnée dominicale.

Ils répondirent présents en de nombreux endroits sur notre boucle matinale. 

 

Merci de votre visite et à bientôt.

Philippe

11/10/2019

 

 

 

 

 

 

Une nuit noire, durant laquelle seules les étoiles dévoilent leur présence au-dessus de nos têtes.

Une nuit noire, durant laquelle seules les étoiles dévoilent leur présence au-dessus de nos têtes.

La clarté dégagée par les  villages en contrebas est à peine perceptible. On s'habitue progressivement à l'obscurité environnante.

La clarté dégagée par les villages en contrebas est à peine perceptible. On s'habitue progressivement à l'obscurité environnante.

Les premières lueurs annoncent la fin de la nuit

Les premières lueurs annoncent la fin de la nuit

La table d'orientation du Schnneberg

La table d'orientation du Schnneberg

Et soudain, surgit face au vent.... Le Yéti des Vosges..

Et soudain, surgit face au vent.... Le Yéti des Vosges..

7h01 : Encore quelques instants à admirer l'horizon et nous nous remettons en route

7h01 : Encore quelques instants à admirer l'horizon et nous nous remettons en route

Une première trouée dans les arbres, nous invite à accélérer nos pas

Une première trouée dans les arbres, nous invite à accélérer nos pas

Un dernier raidillon à gravir, et nous arrivons

Un dernier raidillon à gravir, et nous arrivons

juste à temps, le spectacle peut commencer!!

juste à temps, le spectacle peut commencer!!

Nous sommes aux premières loges.

Nous sommes aux premières loges.

Le massif du Rocher de Mutzig se dévoile à nos yeux.

Le massif du Rocher de Mutzig se dévoile à nos yeux.

En ligne de mire, notre prochain objectif, l'Urstein.

En ligne de mire, notre prochain objectif, l'Urstein.

Un peu de hors piste pour pimenter notre sortie

Un peu de hors piste pour pimenter notre sortie

Un des nombreux bolets cueillis  sur notre parcours

Un des nombreux bolets cueillis sur notre parcours

En déchouchant sur la crête, le jour est levé

En déchouchant sur la crête, le jour est levé

Lever de soleil, brame et bolets au Lottelfels (961m) - 29092019
Et encore un beau spécimen, il finira dans une belle poêlée le soir même.

Et encore un beau spécimen, il finira dans une belle poêlée le soir même.

En direction du Rocher de Mutzig

En direction du Rocher de Mutzig

Lever de soleil, brame et bolets au Lottelfels (961m) - 29092019
La tourbière sous l'Eichkopf, vestige des glaciers du massif du Schneeberg.

La tourbière sous l'Eichkopf, vestige des glaciers du massif du Schneeberg.

Une belle lucarne sur le Ringelsberg

Une belle lucarne sur le Ringelsberg

Lever de soleil, brame et bolets au Lottelfels (961m) - 29092019

La sortie en quelques chiffres :

- Longueur du circuit : 16km

- Dénivelé positif : env.588m

- Altitude de départ : 750m

- Altitude max : 967m

- Durée totale de la sortie : 5h30

Carte IGN TOP 75 : 

Vosges du Nord - Mont Sainte Odile - Donon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog