Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

Début juin, encore marqué par la grande affluence sur les crêtes vosgiennes post confinement, je persiste avec des sorties locales. Pourquoi chercher au loin ce qui est à portée de mains!!

En effet, à une petite dizaine de kilomètres à peine de chez moi, se trouve l'une des plus célèbres cascade artificielle de la région. 

Une chute d'eau crée par la main de l'Homme, dans le secteur de Wasselonne, qui attirait déjà par le passé (19ème siècle) les citadins en manque de nature.

Après la débâcle de 1870, les Allemands s'installèrent durablement en Alsace et imposèrent leur administration dans les territoires annexés. Karl Otto Mencke, chef de district impérial,  en vrai visionnaire, fit de son "domaine forestier" une attractivité pour ses concitoyens. Il fit construire des kiosques, des fontaines, des escaliers et aménagea notamment la fameuse Cascade Mencke, en amont de Romanswiller, en canalisant le Ziegbach.

Poursuivant mon chemin, j'accède par un impressionnant escalier de grès, à un imposant éperon rocheux, véritable bastion naturel, où les vestiges disséminés aux alentours, témoignent d'une occupation primitive. Les archéologues ne nous ont pas mis de nom, sur le peuple des rochers ni de datation non plus d'ailleurs.

Si le lieu reste un mystère pour les archéologues, il a cependant été appelé le Heidenschloss, le Château des Païens...

Forteresse, fortin ou oppidum, qui sait, les celtes, gaulois et autres envahisseurs romains n'étaient-ils pas tous païens???

Voici donc le premier château de mon parcours sportif de cette matinée nuageuse. 

Les deux autres, des châteaux médiévaux en ruine, mais partiellement restaurés, je vous invite à les découvrir dans mon récit ci-dessous...

Bonne lecture, bonne visite sur mon site et surtout bonne randonnée à vous.

Philippe

07/10/2020

A hauteur du Fuchsloch, la Mossig coule paisiblement vers Romanswiller, avant de rejoindre Wasselonne et quelques kilomètres plus loin, la Bruche.

A hauteur du Fuchsloch, la Mossig coule paisiblement vers Romanswiller, avant de rejoindre Wasselonne et quelques kilomètres plus loin, la Bruche.

L'abri du Club Vosgien au Rocher Mencke

L'abri du Club Vosgien au Rocher Mencke

En détournant le petit ruisseau du Ziegbach et en le canalisant, Karl Otto Mencke, créa la cascade qui tombe du haut du Rocher éponyme, avant de rejoindre la Mossig.

En détournant le petit ruisseau du Ziegbach et en le canalisant, Karl Otto Mencke, créa la cascade qui tombe du haut du Rocher éponyme, avant de rejoindre la Mossig.

La fontaine du Ziegbach. Ses eaux alimentent le petit canal qui donnera naissance à la cascade.

La fontaine du Ziegbach. Ses eaux alimentent le petit canal qui donnera naissance à la cascade.

L'accès au Heidenschloss, le Châteaux des Païens.

L'accès au Heidenschloss, le Châteaux des Païens.

Trois châteaux sur mon circuit - Heidenschloss - Wangenbourg et Freudeneck - 07/06/2020
L'abri CV du Heidenschloss (430m), tout comme celui du Rocher Mencke, est une cabane accessible aux randonneurs et promeneurs.

L'abri CV du Heidenschloss (430m), tout comme celui du Rocher Mencke, est une cabane accessible aux randonneurs et promeneurs.

Je suis toujours admiratif devant l'étonnant travail de la Nature.

Je suis toujours admiratif devant l'étonnant travail de la Nature.

Le sentier s'enfonce sous de grands sapins dans le bois de Wangen

Le sentier s'enfonce sous de grands sapins dans le bois de Wangen

Encore une petite merveille

Encore une petite merveille

Et me voilà au Rotfels (373m) qui surplombe la vallée de la Mossig

Et me voilà au Rotfels (373m) qui surplombe la vallée de la Mossig

Sa couleur rouge "grès des Vosges" n'est certainement pas étrangère à son appellation

Sa couleur rouge "grès des Vosges" n'est certainement pas étrangère à son appellation

Le Pont des Dames (S'Madame Brueggel)  permet de franchir la Mossig et d'entamer la montée vers Wangenbourg.

Le Pont des Dames (S'Madame Brueggel) permet de franchir la Mossig et d'entamer la montée vers Wangenbourg.

Sur l'autre rive de la Mossig, encore d'impressionnants rochers.

Sur l'autre rive de la Mossig, encore d'impressionnants rochers.

En voilà un qui en fait une drôle de moue!!!

En voilà un qui en fait une drôle de moue!!!

Voilà une silhouette qui m'est plus que familière!!! Le massif du Schneeberg.

Voilà une silhouette qui m'est plus que familière!!! Le massif du Schneeberg.

Trois châteaux sur mon circuit - Heidenschloss - Wangenbourg et Freudeneck - 07/06/2020
L'imposant donjon du château de Wangenbourg, d'une hauteur de 24 m. Construit vers la fin du XIIIe siècle par les seigneurs de Wangen, il traversera les âges, jusqu'à la fin du XVIIe siècle lorsque Louis XIV le fit saboter.

L'imposant donjon du château de Wangenbourg, d'une hauteur de 24 m. Construit vers la fin du XIIIe siècle par les seigneurs de Wangen, il traversera les âges, jusqu'à la fin du XVIIe siècle lorsque Louis XIV le fit saboter.

Depuis son sommet une superbe vue panoramique s'offre aux courageux qui en gravissent les marches. Pris par le temps, je ne m'y attarderais pas.

Depuis son sommet une superbe vue panoramique s'offre aux courageux qui en gravissent les marches. Pris par le temps, je ne m'y attarderais pas.

A hauteur du Pont du Brocard, un affluent, prenant sa source au dessus de la Flohhütte, du Loechelbach, lui-même affluent de la Mossig.
A hauteur du Pont du Brocard, un affluent, prenant sa source au dessus de la Flohhütte, du Loechelbach, lui-même affluent de la Mossig.

A hauteur du Pont du Brocard, un affluent, prenant sa source au dessus de la Flohhütte, du Loechelbach, lui-même affluent de la Mossig.

Encore un arbre insolite sur mon parcours.

Encore un arbre insolite sur mon parcours.

Sous le Kittel Felsen (Rocher à cupules). Je reviendrai "l'explorer" ultérieurement.

Sous le Kittel Felsen (Rocher à cupules). Je reviendrai "l'explorer" ultérieurement.

Au pas de course, je découvre le troisième château sur mon circuit, le Freudeneck (390m). Celui-ci, date du milieu du XIIIe siècle, et du haut de son promontoire rocheux, facile à défendre, contrôlait le croisement de voies situé à ses pieds.

Au pas de course, je découvre le troisième château sur mon circuit, le Freudeneck (390m). Celui-ci, date du milieu du XIIIe siècle, et du haut de son promontoire rocheux, facile à défendre, contrôlait le croisement de voies situé à ses pieds.

Au dessus du hameau de Freudeneck, sur une pente fraîchement défrichée, une belle barre rocheuse qui mériterait d'être un petit détour.

Au dessus du hameau de Freudeneck, sur une pente fraîchement défrichée, une belle barre rocheuse qui mériterait d'être un petit détour.

De retour au Rocher Mencke, en contrebas cette fois-ci.

De retour au Rocher Mencke, en contrebas cette fois-ci.

Un mince filet d'eau, en guise de cascade, se jette du haut de l'éperon rocheux en rebondissant sur la paroi gréseuse.  Un jour peut être, le froid saisira à nouveau ce frêle ruissellement pour nous permettre de grimper sur une cascade de glace...

Un mince filet d'eau, en guise de cascade, se jette du haut de l'éperon rocheux en rebondissant sur la paroi gréseuse. Un jour peut être, le froid saisira à nouveau ce frêle ruissellement pour nous permettre de grimper sur une cascade de glace...

Et sous la cascade, la Mossig coule paisiblement vers le Fuchsloch et Romanswiller, avant de rejoindre Wasselonne et quelques kilomètres plus loin, la Bruche.

Et sous la cascade, la Mossig coule paisiblement vers le Fuchsloch et Romanswiller, avant de rejoindre Wasselonne et quelques kilomètres plus loin, la Bruche.

La sortie en quelques chiffres :

- Longueur du circuit : 17 km

- Dénivelé positif : env. 590m

- Point culminant : 490m

- Altitude de départ : 250m

- Durée totale de la sortie : 3h30

 

Carte IGN TOP 25  3715 OT: 

Saverne - Sarrebourg - Rocher de Dabo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog