Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Passion Escalade et Montagne

La montée au Goeftberg (397m) à raquettes - 15/01/2021

Un vrai hiver d'autrefois!!!

Ce vendredi 15 janvier 2021 restera dans la mémoire des plus jeunes, mais aussi de ceux qui comme moi ont grandi dans les années 1970-1980. Eh oui, au siècle dernier, les hivers étaient longs, rudes et surtout réguliers. Il était effectivement fréquents d'avoir pendant 10 à 15 jours des couches d'une vingtaine de centimètres de neige même en plaine.

J'ai souvenir de l'hiver 1978, pendant lequel dans mon village natal, de l'Ackerland, les rues étaient encombrées de tas de neige, les igloos poussaient comme des champignons, et nous passions nos mercredis et week-ends à improviser des folles parties de luge ou des mémorables batailles de boules de neige.

Pour exemple, je citerais encore cette sortie scolaire en 1980, où un bus nous emmenant à la piscine de Wasselonne est resté bloqué dans la neige entre Zehnacker et Hohengoeft. A l'époque où les portables n'existaient pas, nos sauveurs furent des militaires en manoeuvre qui à l'aide d'un char nous sortirent de ce mauvais pas.

Toujours dans le même secteur, vers la même époque, il n'était pas rare de nous voir faire du ski de fond sur les pentes du Goeftberg....

Sur les pentes du Goeftberg, c'est justement là où va m'emmener cette inédite sortie raquettes. Partir de chez moi à raquettes, j'en avais rêvé, tout comme d'autres ont rêvé partir de chez eux à skis de rando.

C'est en effet la première fois que j'ai pu chausser les raquettes dès la sortie de l'Osterfeld.... 

Avec 22 cm de poudreuse mesurés le matin au réveil, et une super météo ensoleillée, la journée de travail ne fut pas des plus productive. J'étais comme un gamin dans sa salle de classe à attendre avec impatience la sonnerie annonçant la fin des cours.

D'ailleurs, les copains ne se privaient pas de m'envoyer des vidéos ou des photos de leurs sorties....

Un vrai hiver d'autrefois. L'appel de la neige allait en grandissant!!!

C'est ainsi qu'en fin d'après - midi, raquettes bien ancrées sur le sac à dos, je prends direction du Goeftberg. Très rapidement, je chausse les raquettes et c'est parti pour deux bonnes heures de pur bonheur!!!

 

Bonne lecture!

Merci de votre visite et à bientôt.

 

Philippe

03/02/2021

 

Dès la sortie de l'Osterfeld, raquettes aux pieds, je quitte le chemin

Dès la sortie de l'Osterfeld, raquettes aux pieds, je quitte le chemin

Le soleil m'accompagnera encore pendant quelques temps encore

Le soleil m'accompagnera encore pendant quelques temps encore

Faire la trace dans 25 cm de poudreuse, un vrai régal. Et cela ne fait que commencer.

Faire la trace dans 25 cm de poudreuse, un vrai régal. Et cela ne fait que commencer.

Devant moi, se trouve mon objectif, le Goeftberg!!!

Devant moi, se trouve mon objectif, le Goeftberg!!!

Derrière moi, le sillon laissé dans la neige par mon passage, un intrus à côté de la vie sauvage.

Derrière moi, le sillon laissé dans la neige par mon passage, un intrus à côté de la vie sauvage.

Insolite, non? Un pommier couvert de neige et de pommes... Excellentes d'ailleurs!

Insolite, non? Un pommier couvert de neige et de pommes... Excellentes d'ailleurs!

Un vrai hiver d'autrefois, comme je n'en ai pas vu depuis longtemps

Un vrai hiver d'autrefois, comme je n'en ai pas vu depuis longtemps

Au fur et à mesure que j'avance sur les coteaux du Schaeffelsberg, la couche de neige s'épaissit, ma progression devient plus lente.

Au fur et à mesure que j'avance sur les coteaux du Schaeffelsberg, la couche de neige s'épaissit, ma progression devient plus lente.

J'avance moins vite que souhaité, mais le spectacle derrière moi, en vaut la peine. Pas question de faire demi-tour!!

J'avance moins vite que souhaité, mais le spectacle derrière moi, en vaut la peine. Pas question de faire demi-tour!!

Les derniers rayons du Soleil, effleurent les hauteurs, toutes relatives, mais hauteurs tout de même.

Les derniers rayons du Soleil, effleurent les hauteurs, toutes relatives, mais hauteurs tout de même.

L'occasion est trop belle, de la poudreuse à volonté, près de 30 cm d'or blanc, seul au monde avec un coucher de soleil qui se déroule devant moi... La conjonction de tous ces éléments ne se reproduira pas de si tôt. Alors, qu'un seul mot d'ordre : CARPE DIEM.

L'occasion est trop belle, de la poudreuse à volonté, près de 30 cm d'or blanc, seul au monde avec un coucher de soleil qui se déroule devant moi... La conjonction de tous ces éléments ne se reproduira pas de si tôt. Alors, qu'un seul mot d'ordre : CARPE DIEM.

Je pousse jusqu'au sommet du Goeftberg, la neige soyeuse crisse sous mes raquettes

Je pousse jusqu'au sommet du Goeftberg, la neige soyeuse crisse sous mes raquettes

La pénombre s'installe petit à petit,

La pénombre s'installe petit à petit,

alors qu'au couchant, la luminosité est encore bien présente

alors qu'au couchant, la luminosité est encore bien présente

Le banc sommital du Goeftberg à 397 mètres d'altitude.

Le banc sommital du Goeftberg à 397 mètres d'altitude.

Je profite au maximum de ces magnifiques couleurs hivernales et de cette indescriptible ambiance,

Je profite au maximum de ces magnifiques couleurs hivernales et de cette indescriptible ambiance,

En redescendant, une autre surprise m'attend, un superbe halo lumineux surplombe Wasselonne

En redescendant, une autre surprise m'attend, un superbe halo lumineux surplombe Wasselonne

Un dernier moment capté à la lueur de la frontale,

Un dernier moment capté à la lueur de la frontale,

et la couverture lumineuse comme un phare me ramènera à bon port...

et la couverture lumineuse comme un phare me ramènera à bon port...

 Hors délai, mais à bon port!!!

Hors délai, mais à bon port!!!

La sortie en quelques chiffres :

- Longueur du circuit : 7 km

- Dénivelé positif : env. 200m

- Point culminant : 397m

- Altitude de départ : 230m

- Durée totale de la sortie : 2h00

 

Carte IGN TOP 25  3715 ET: 

Wasselonne - Brumath - Kochersberg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Bernard Weisser 04/02/2021 18:51

Magnifique.... Merci pour ce partage

Phil Troesch 05/02/2021 10:18

Merci Bernard. J'ai tellement adoré cette sortie par son caractère exceptionnel, que je suis retourné!

Hébergé par Overblog